Pourquoi faut-il séparer les champignons dans le panier ?

4 messages Page 1 sur 1

Thomas

Avatar du membre
Messages : 575
Enregistré le : 26 oct. 2016, 14:27
Localisation : Seine et Marne et Hautes Alpes

Message par Thomas »
Bonjour à tous.

Mes lectures hivernales suscitent chez moi quelques questionnements, notamment, ici, concernant la consigne de ne pas mélanger les champignons dans un panier. On lit fréquemment que mélanger des comestibles et des toxiques est dangereux (si j'ai bien compris car les toxiques vont déposer leurs spores dans le panier, donc en partie sur les comestibles). Cela contamine le reste du panier.

Ce que je peine à comprendre, c'est que même si des spores se déposent, ce sera en quantité infimes (de l'ordre de, maximum, quelques grammes). Or, il me semble que la toxicité suppose l'ingestion d'un grammage plus conséquent, y compris pour l'amanite phalloïde.

En savez-vous davantage à ce sujet ?

Merci d'avance pour vos éclaircissements !

NSchwab

Avatar du membre
Messages : 2408
Enregistré le : 08 sept. 2017, 17:24
Nom : Nicolas Schwab
Associations : Société Mycologique de Tramelan - Société Mycologique des Montagnes Neuchâteloises
Localisation : Renan, BE (Suisse)
Site Internet

Message par NSchwab »
Il y a trois raisons principales pour séparer les champignons dans le panier :
  • pour ne pas les mélanger ensemble pour éviter les confusions
    pour que les fragments de champignons toxiques ne se mélangent pas. Malgré qu'il faille ~30-50 grammes d'Amanita phalloides pour mettre la vie d'un homme adulte en danger, mais Trichoderma cornu-damae ne nécessite que 3 grammes !
    pour éviter que des éléments microscopiques se mélangent et compliquent la détermination
Mycologue intégriste radicalisé.

Jplm

Avatar du membre
Messages : 17341
Enregistré le : 03 oct. 2011, 10:37
Nom : Jean-Pierre Lachenal-Montagne
Associations : Société Mycologique de France - Associu U Muchjinu : Société Mycologique de Porto-Vecchio
Localisation : Paris, parfois Corse

Message par Jplm »
Bonsoir,

Oui, Nicolas a raison, les deux principales raisons sont d'éviter que des espèces toxiques ou des fragments d'espèces toxiques se retrouvent au milieu des comestibles (on a tous vu, ici sur le forum et aussi chez les ramasseurs que nous croisons en forêt, des paniers qui étaient de véritables gourbis), la troisième raison est de ne pas perturber les déterminations. J'ajouterais une quatrième raison, qui est, inversement, de protéger les comestibles : les espèces destinées à être examinées doivent être rapportées entières avec leur pied et parfois une partie du substrat, si on trouve en même temps quelques comestibles dont on est certain, il faut au contraire les nettoyer au maximum sur place et éviter qu'ils ne se re-souillent dans le panier.

Ma technique consiste à avoir dans le panier plusieurs petites boîtes de tailles diverses pour les espèces à déterminer (je ne me suis pas encore résolu à la caisse à outils) et, à coté, un linge propre dans lequel je stocke, nettoyés et presque prêts à passer à la poêle, les éventuels comestibles.

Jplm
Jean-Pierre Lachenal-Montagne

Thomas

Avatar du membre
Messages : 575
Enregistré le : 26 oct. 2016, 14:27
Localisation : Seine et Marne et Hautes Alpes

Message par Thomas »
Entendu : merci pour vos réponses. Comme je le pensais, ce ne sont donc pas les spores émises qui représentent un problème.

Je vais aussi réfléchir à des solutions pour équiper mon panier. Je pensais par exemple à quelques boites hermétique à fond blanc pour que la sporée commence à se faire pendant la cueillette, pour les sujets à identifier (même s'il est probable que la durée de la balade ne suffise pas à obtenir un dépôt assez conséquent).
4 messages Page 1 sur 1