Plage supra apiculaire

9 messages Page 1 sur 1

Pascal35

Messages : 91
Enregistré le : 29 nov. 2016, 23:06
Localisation : 35

Message par Pascal35 »
Bonjour
Chez certaines espèces, les badidiospores ont une zone bien différentiée sur la paroi au voisinage de l'apicule. Chez les russules, elle est lisse et amyloïde. Chez certaines espèces à paroi ornementée, elle est lisse et bien délimitée.
Est-ce que l'un de vous a une interprétation expliquant ce type de plage ?
J'ai en tête que c'est une trace du contact avec une spore voisine sur la baside mais je viens de me demander d'où je sors ça. Je l'ai lu ? entendu ? juste imaginé ?

Merci d'avance
Pascal

NSchwab

Avatar du membre
Messages : 1462
Enregistré le : 08 sept. 2017, 17:24
Nom : Schwab
Prénom : Nicolas
Localisation : Renan, BE (Suisse)

Message par NSchwab »
02 févr. 2020, 19:17Pascal35 a écrit :
Bonjour
Chez certaines espèces, les badidiospores ont une zone bien différentiée sur la paroi au voisinage de l'apicule. Chez les russules, elle est lisse et amyloïde. Chez certaines espèces à paroi ornementée, elle est lisse et bien délimitée.
Est-ce que l'un de vous a une interprétation expliquant ce type de plage ?
J'ai en tête que c'est une trace du contact avec une spore voisine sur la baside mais je viens de me demander d'où je sors ça. Je l'ai lu ? entendu ? juste imaginé ?

Merci d'avance
Pascal
Jean Keller en donne une explication dans son Atlas des basidiomycètes :
Jean Keller a écrit :
Les basidiospores chues sont souvent pourvues d'une proéminence basale nommée apicule et qui représente la partie primitive de la spore, soit le reste encore visible de l'apophyse. Sur cet apicule apparaissent parfois les cicatrices du point d'attache sur le stérigmate et que l'on appelle hiles.
Est-ce bien de ça que tu parlais ?
Mycologue intégriste radicalisé.

Pascal35

Messages : 91
Enregistré le : 29 nov. 2016, 23:06
Localisation : 35

Message par Pascal35 »
Non Nicolas je ne parle pas de l'apicule ou du hile.
Une photo vaut mieux qu'un long discours.
Plage.jpg
En regardant les photos que je viens d'assembler, la plage en question est plutôt plate ce qui confirmerait un obstacle au développement.

Nommo

Avatar du membre
Messages : 5218
Enregistré le : 18 août 2017, 18:36
Nom : Desprès
Prénom : François
Société : Alès
Localisation : Gard

Message par Nommo »
Justement chez les russules cette plage est plus souvent nommée supra-hilaire.
Le mystère éternel du monde c’est son intelligibilité.(Einstein,1936).

castor74

Avatar du membre
Messages : 13609
Enregistré le : 23 sept. 2011, 17:11
Nom : Francini
Prénom : Laurent
Société : LA CHANTERELLE DE VILLE-LA-GRAND
Localisation : La Yaute - Haute-Savoie (la «vraie» Savoie) ;-)
Site Internet

Message par castor74 »
02 févr. 2020, 20:06Nommo a écrit :
Justement chez les russules cette plage est plus souvent nommée supra-hilaire.
Ce qui avait le don d'agacer Marchand, qui trouvait que l'on pouvait faire bien plus simple!!! (Marchand, Tome 5, Les Russules, page 9). Inutile de dire que je suis en parfait accord avec lui.
http://www.francini-mycologie.fr/index.htmlMyco-botaniste passionné!Nikon D90 - F-S DX 18-200 mm f:3,5/5,6 G ED VRII - AF-S Nikkor 105 mm macro f:2.8 G ED - Micro Nikkor 60 mm f:2.8

Pascal35

Messages : 91
Enregistré le : 29 nov. 2016, 23:06
Localisation : 35

Message par Pascal35 »
Ce sont de 'vieilles' appellations qui reposaient sur un mauvais emploi de hile dû à une mauvaise compréhension de la zone de rupture spore/stérigmate.
Josserand explique page 269 de "la description des champignons supérieurs" pourquoi il faut rejeter les expressions 'plage hilaire', 'dépression hilaire', tache hilaire', 'plage supra-hilaire' et préférer plage supra-apiculaire.

castor74

Avatar du membre
Messages : 13609
Enregistré le : 23 sept. 2011, 17:11
Nom : Francini
Prénom : Laurent
Société : LA CHANTERELLE DE VILLE-LA-GRAND
Localisation : La Yaute - Haute-Savoie (la «vraie» Savoie) ;-)
Site Internet

Message par castor74 »
02 févr. 2020, 21:21Pascal35 a écrit :
Ce sont de 'vieilles' appellations qui reposaient sur un mauvais emploi de hile dû à une mauvaise compréhension de la zone de rupture spore/stérigmate.
Josserand explique page 269 de "la description des champignons supérieurs" pourquoi il faut rejeter les expressions 'plage hilaire', 'dépression hilaire', tache hilaire', 'plage supra-hilaire' et préférer plage supra-apiculaire.
Oui, ou plus simplement encore «plage». Un russulologue ou même un mycologue non spécialisé en russules saura parfaitement de quoi on parle.
http://www.francini-mycologie.fr/index.htmlMyco-botaniste passionné!Nikon D90 - F-S DX 18-200 mm f:3,5/5,6 G ED VRII - AF-S Nikkor 105 mm macro f:2.8 G ED - Micro Nikkor 60 mm f:2.8

Nommo

Avatar du membre
Messages : 5218
Enregistré le : 18 août 2017, 18:36
Nom : Desprès
Prénom : François
Société : Alès
Localisation : Gard

Message par Nommo »
CQFD. :grandsourire:
Le mystère éternel du monde c’est son intelligibilité.(Einstein,1936).

Pascal35

Messages : 91
Enregistré le : 29 nov. 2016, 23:06
Localisation : 35

Message par Pascal35 »
Bonjour
Personne n'a le moindre début de réponse ?
Pascal
9 messages Page 1 sur 1