Gymnopilus penetrans ou sapineus ?

Ce forum permet de montrer des photos de champignons et de discuter sur leur détermination.

Attention: ces déterminations ne permettront pas une consommation des champignons !!!
5 messages Page 1 sur 1

Y.Courtieu

Avatar du membre
Messages : 19272
Enregistré le : 28 oct. 2012, 18:14
Localisation : Haute-Savoie
Site Internet

Message par Y.Courtieu »
Bonjour,
Dans une forêt de la région, peuplée de nombreux sapins, épicéas et hêtres selon les secteurs, j'ai l'habitude de rencontrer Gymnopilus penetrans.
Voir les photos 1 et 2. La cuticule est en général assez lisse.
De temps à autres, sur les souches de sapin, je rencontre aussi des exemplaires qui me semblent légèrement différents, avec quelques traces de squames ou taches brun-jaune sur la cuticule. Voir les photo 3 et 4.
Se pourrait-il selon vous qu'il s'agisse d'autre chose, comme Gymnopilus sapineus, qui, selon les auteurs, pourrait être une variété ou éventuellement une bonne espèce ?
Merci de votre avis.
PS . La dernière photo montre les spores des exemplaires des photos 3 et 4
Fichiers joints
DSCN0866b.JPG
DSCN0866b.JPG (348.14 Kio) Vu 1072 fois

DSCN0868b.JPG
DSCN0868b.JPG (334.53 Kio) Vu 1072 fois

DSCN8346b.JPG
DSCN8348b.JPG
Capture_9.jpg
Modifié en dernier par Y.Courtieu le 09 juil. 2019, 08:03, modifié 1 fois.
Yves
Si vous mettez une ânerie dans un ordinateur, rien n'en sort, sauf cette ânerie. Mais cette tromperie, ayant traversé une machine très chère, est en quelque sorte anoblie et personne n'ose la critiquer. Pierre Gallois

Y.Courtieu

Avatar du membre
Messages : 19272
Enregistré le : 28 oct. 2012, 18:14
Localisation : Haute-Savoie
Site Internet

Message par Y.Courtieu »
Pas d'avis sur ces champignons ?
Yves
Si vous mettez une ânerie dans un ordinateur, rien n'en sort, sauf cette ânerie. Mais cette tromperie, ayant traversé une machine très chère, est en quelque sorte anoblie et personne n'ose la critiquer. Pierre Gallois

Pat-ouillard

Avatar du membre
Messages : 547
Enregistré le : 26 sept. 2012, 11:22

Message par Pat-ouillard »
Le débat sapineus/penetrans est indémerdable, si on va chercher les descriptions originales, ou supposées telles ( mais il existe peut-être une étude récente que je méconnaitrais..). Aujourd'hui, au sens usuel, sapineus est nettement squamuleux, ce qui n'est pas le cas ici.
Patrice

Y.Courtieu

Avatar du membre
Messages : 19272
Enregistré le : 28 oct. 2012, 18:14
Localisation : Haute-Savoie
Site Internet

Message par Y.Courtieu »
Pat-ouillard a écrit :
Le débat sapineus/penetrans est indémerdable, si on va chercher les descriptions originales, ou supposées telles ( mais il existe peut-être une étude récente que je méconnaitrais..). Aujourd'hui, au sens usuel, sapineus est nettement squamuleux, ce qui n'est pas le cas ici.
OK, Patrice. Ceux présentés seraient donc dans ce qu'on appelle la "variabilité" de G. penetrans.
Pourquoi pas, mais les différences entre les deux récoltes me semblent tout de même assez notables.
Cuticule moins lisse, lames plus décurrentes, couleurs plus ternes...
Mais bon, je me contenterai de ton diagnostic, merci de ton intervention :grandsourire:
Yves
Si vous mettez une ânerie dans un ordinateur, rien n'en sort, sauf cette ânerie. Mais cette tromperie, ayant traversé une machine très chère, est en quelque sorte anoblie et personne n'ose la critiquer. Pierre Gallois

Pat-ouillard

Avatar du membre
Messages : 547
Enregistré le : 26 sept. 2012, 11:22

Message par Pat-ouillard »
On peut aussi hésiter avec G. stabilis, mais bien sur, si on ne le synonymise pas, ce qui est aujourd'hui souvent le cas, comme pour G. hybridus. Il y a sûrement du boulot pour les analystes moléculaires...Un petit conseil ; les gymnopilus, il faut les goûter, comme les russules.
Patrice
5 messages Page 1 sur 1