Une plaie

12 messages Page 1 sur 1

Jplm

Avatar du membre
Messages : 17341
Enregistré le : 03 oct. 2011, 10:37
Nom : Jean-Pierre Lachenal-Montagne
Associations : Société Mycologique de France - Associu U Muchjinu : Société Mycologique de Porto-Vecchio
Localisation : Paris, parfois Corse

Message par Jplm »
Bonjour,

En qui-suis-je facile pour les entomos de service. Celle-ci sur le sentier littoral des Bruzzi (Corse-du-Sud) mais elle n'était pas toute seule, hélas.

Jplm
Cliquer sur l'image pour agrandir
Cliquer sur l'image pour agrandir
Jean-Pierre Lachenal-Montagne

Arnaud D.

Avatar du membre
Messages : 379
Enregistré le : 31 mai 2018, 20:27
Localisation : Cher

Message par Arnaud D. »
Bonjour,

Je crois avoir trouvé exactement la même il y a deux heures en me promenant, je posterais les photos ce soir pourvoir.

Il s'agit d'une chenille indésirable ?
Arnaud Delhoume

Jplm

Avatar du membre
Messages : 17341
Enregistré le : 03 oct. 2011, 10:37
Nom : Jean-Pierre Lachenal-Montagne
Associations : Société Mycologique de France - Associu U Muchjinu : Société Mycologique de Porto-Vecchio
Localisation : Paris, parfois Corse

Message par Jplm »
Peu de chenilles sont désirables, même si beaucoup sont jolies, celle-ci est assez effrayante. Tu verras la suite.
Jean-Pierre Lachenal-Montagne

Arnaud D.

Avatar du membre
Messages : 379
Enregistré le : 31 mai 2018, 20:27
Localisation : Cher

Message par Arnaud D. »
J'ai trouvé, L.d.

Tu as raison, c'est un sacré ravageur :grandsourire:
Arnaud Delhoume

Jplm

Avatar du membre
Messages : 17341
Enregistré le : 03 oct. 2011, 10:37
Nom : Jean-Pierre Lachenal-Montagne
Associations : Société Mycologique de France - Associu U Muchjinu : Société Mycologique de Porto-Vecchio
Localisation : Paris, parfois Corse

Message par Jplm »
C'est effectivement Lymantria dispar, le bombyx disparate.

Voici, parmi les milliers qui voletaient, un mâle posé sur la lampe à pétrole :
Cliquer sur l'image pour agrandir
Cliquer sur l'image pour agrandir
Et voici un de ses copains, face ventrale, le lendemain sur une vitre :
Cliquer sur l'image pour agrandir
Cliquer sur l'image pour agrandir
J'ai aussi aperçu une femelle, blanche et plus grosse, au sol mais je n'ai pas songé à la photographier, ignorant alors qu'il s'agissait de la même espèce qui doit son nom à cet important dimorphisme sexuel. La femelle ne vole pas, elle pond. Chacune 400 à 600 oeufs qui, si les conditions sont favorables vont donner autant de chenilles. Cette année, sur l’"extrême-sud" et notamment vers Figari, des millions.

Au cours de leurs différentes mues, elles dévorent toutes les feuilles de l'arbre-victime ; quand elles ont fini un arbre, elles passent au suivant, quand il ne reste plus rien, certaines meurent de faim et d'autres vont plus loin, éventuellement portées par le vent au bout d'un fil pour les petites puis "à pied" : on les croise souvent. Elles s'en prennent d'abord aux chênes : chênes-liège, puis verts. Quand il n'y en a pas assez, elles s'attaquent à d'autres feuillus, eucalyptus notamment, voire à des arbrisseaux comme les cistes... et même aux conifères. Je me souviens en avoir aussi vu il y a 10 ans sur la plage, elles allaient par centaines vers la mer comme si elles voulaient aussi goûter aux posidonies !

Ces arbres près de Porra (commune de Porto-Vecchio) n'ont jamais connu le gel ni le feu, juste les chenilles :
Cliquer sur l'image pour agrandir
Cliquer sur l'image pour agrandir
Cette colline, la Punta di u Cerchiu, derrière laquelle s'abritent les superbes plages de Palombaggia est couverte sur ce versant ouest de chênes-liège, de chênes verts et d'arbousiers : elle est donc verte toute l'année et l'était tout particulièrement en mai après de bonnes pluies de printemps. Le 13 juin elle était grise :
Cliquer sur l'image pour agrandir
Cliquer sur l'image pour agrandir
Par chance, les chenilles n'ont pas trop sévi du côté sud-est de la colline. Nous n'avons tué qu'une cinquantaine de chenilles et de chrysalides dans un de nos chênes, mais il y a des pontes en cours et l'an prochain pourrait voir une pullulation... ou pas, si les prédateurs font leur office. Dame Nature, comme dit Castor.

Un bon petit topo sur Insectes.net : Le Bombyx Disparate (suivre les flèches).

Jplm
Jean-Pierre Lachenal-Montagne

Arnaud D.

Avatar du membre
Messages : 379
Enregistré le : 31 mai 2018, 20:27
Localisation : Cher

Message par Arnaud D. »
Merci pour ces informations, c'est très intéressant. Je vérifierais s'il s'agit bien de cette chenille que j'ai croisé aujourd'hui.

Les photos me donnent envie d'aller voir du côté des lichens, le milieu me parait propice :grandsourire:
Arnaud Delhoume

castor74

Avatar du membre
Messages : 15343
Enregistré le : 23 sept. 2011, 17:11
Nom : Laurent Francini
Association : LA CHANTERELLE DE VILLE-LA-GRAND
Localisation : La Yaute - Haute-Savoie (la «vraie» Savoie) ;-)
Site Internet

Message par castor74 »
Houlà. On a beau se dire que c'est la vie, tout ça, mais les dégâts, fichtre... :eek:
http://www.francini-mycologie.fr/index.htmlMyco-botaniste passionné!Nikon D90 - F-S DX 18-200 mm f:3,5/5,6 G ED VRII - AF-S Nikkor 105 mm macro f:2.8 G ED - Micro Nikkor 60 mm f:2.8

Arnaud D.

Avatar du membre
Messages : 379
Enregistré le : 31 mai 2018, 20:27
Localisation : Cher

Message par Arnaud D. »
Mon exemplaire photographié hier après-midi est bien une chenille de Lymantria dispar ?
P6220942-redim1024.JPG
P6220941-redim1024.JPG
Je n'arrive pas vraiment à distinguer les taches bleues pour le coup.
Arnaud Delhoume

Ghislaine

Messages : 5464
Enregistré le : 07 sept. 2010, 15:25
Localisation : Forêt du jorat, Lausanne suisse.

Message par Ghislaine »
Bonjour.

C'est pas tout à fait la nature puisqu' il a été introduit en 1869, par Étienne Léopold Trouvelot, sans son prédateur comme souvent. :cri:
On ne voit vraiment une chose que lorsqu'on la comprend. J.Constable.

Arnaud D.

Avatar du membre
Messages : 379
Enregistré le : 31 mai 2018, 20:27
Localisation : Cher

Message par Arnaud D. »
ghislaine a écrit :
Bonjour.

C'est pas tout à fait la nature puisqu' il a été introduit en 1869, par Étienne Léopold Trouvelot, sans son prédateur comme souvent. :cri:
Puis introduire le prédateur n'est pas forcément une très bonne idée aussi, il n'y a qu'à voir l'Australie.
Arnaud Delhoume

Jplm

Avatar du membre
Messages : 17341
Enregistré le : 03 oct. 2011, 10:37
Nom : Jean-Pierre Lachenal-Montagne
Associations : Société Mycologique de France - Associu U Muchjinu : Société Mycologique de Porto-Vecchio
Localisation : Paris, parfois Corse

Message par Jplm »
Arnaud D. a écrit :
Mon exemplaire photographié hier après-midi est bien une chenille de Lymantria dispar ? Je n'arrive pas vraiment à distinguer les taches bleues pour le coup.
Je pense que c'est bien la même espèce, mais je suis tout sauf un spécialiste. L'aspect de la chenille change au cours des mues successives. Tu as des photos de différents stades larvaires sur l'article précité.

Jplm
Jean-Pierre Lachenal-Montagne

Arnaud D.

Avatar du membre
Messages : 379
Enregistré le : 31 mai 2018, 20:27
Localisation : Cher

Message par Arnaud D. »
Jplm a écrit :
Arnaud D. a écrit :
Mon exemplaire photographié hier après-midi est bien une chenille de Lymantria dispar ? Je n'arrive pas vraiment à distinguer les taches bleues pour le coup.
Je pense que c'est bien la même espèce, mais je suis tout sauf un spécialiste. L'aspect de la chenille change au cours des mues successives. Tu as des photos de différents stades larvaires sur l'article précité.

Jplm
Je vais essayer d'en retrouver pour mieux l'identifier, en tout cas merci pour ces infos.
Arnaud Delhoume
12 messages Page 1 sur 1