Russule rose sous bouleau

Ce forum permet de montrer des photos de champignons et de discuter sur leur détermination.

Attention: ces déterminations ne permettront pas une consommation des champignons !!!
27 messages Page 2 sur 2

castor74

Avatar du membre
Messages : 14681
Enregistré le : 23 sept. 2011, 17:11
Nom : Laurent Francini
Association : LA CHANTERELLE DE VILLE-LA-GRAND
Localisation : La Yaute - Haute-Savoie (la «vraie» Savoie) ;-)
Site Internet

Message par castor74 »
Je tapote avec une gomme, personnellement. Ça marche bien aussi. :clindoeil:
http://www.francini-mycologie.fr/index.htmlMyco-botaniste passionné!Nikon D90 - F-S DX 18-200 mm f:3,5/5,6 G ED VRII - AF-S Nikkor 105 mm macro f:2.8 G ED - Micro Nikkor 60 mm f:2.8

Guillaume Eyssartier

Avatar du membre
Messages : 3500
Enregistré le : 24 juin 2008, 19:51

Message par Guillaume Eyssartier »
Cela dit ton histoire d'allumette m'intéresse.
L'avantage non négligeable de l'allumette est que, si cela ne fonctionne pas et que même après plusieurs essais la préparation reste illisible, tu peux y foutre le feu...

:lol:
Biologie fongique - Expertises (Dr. Guillaume Eyssartier)

Louis

Avatar du membre
Messages : 2207
Enregistré le : 14 janv. 2014, 23:08
Localisation : Haute-Loire, Le Puy-en-Velay

Message par Louis »
castor74 a écrit :
Je tapote avec une gomme, personnellement. Ça marche bien aussi. :clindoeil:
Et moi avec mes griffes de chat ! :grandsourire:

Kairos

Avatar du membre
Messages : 1781
Enregistré le : 20 nov. 2017, 15:58
Nom : Eric Reynaud
Association : Société Mycologique de France
Localisation : Montreuil, Région parisienne

Message par Kairos »
Guillaume Eyssartier a écrit :
Cela dit ton histoire d'allumette m'intéresse.
L'avantage non négligeable de l'allumette est que, si cela ne fonctionne pas et que même après plusieurs essais la préparation reste illisible, tu peux y foutre le feu...

:lol:
Tu n'aurais pas fait spores-études toi ?
“Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît, car tu ne pourrais pas t'égarer !” (Nahman de Braslow)
Retrouvez moi sur Flickr

Jean Pierre

Avatar du membre
Messages : 5063
Enregistré le : 21 sept. 2011, 10:40
Nom : Jean Pierre Raverat
Association : Association Mycologique Féréopontaine
Localisation : Seine Port (77)
Site Internet

Message par Jean Pierre »
Bonjour,
J'ai essayé la gomme et l'allumette et maintenant je me suis mis au bouchon de bouteille.
C'est Jean Pierre Dechaume (Mycodb) qui avait donné le tuyau. Il faut utiliser les nouveaux bouchons en imitation liège. C'est moins dur que le bois et permet de répartir la pression sur toute la surface de la lamelle et permet bien souvent d'avoir une préparation lisible par simple pression (sans percussion). Depuis je ne casse plus de lamelle.
L'avantage du bouchon, c'est que comme la boisson t'est interdite il te faudra m'envoyer les bouteilles afin que je te retourne les bouchons.
L'inconvénient est le fait que les grands crus utilisent toujours les bouchons en liège qui ne conviennent pas (laissent des débris).
Jean Pierre Raverat.
http://www.champignons77.org/

gambr

Messages : 479
Enregistré le : 17 août 2015, 15:10

Message par gambr »
castor74 a écrit :
Je tapote avec une gomme, personnellement. Ça marche bien aussi. :clindoeil:
écraser mais que légèrement avec tout, ne salissez pas la couverture. Le caoutchouc m'a donné le sentiment de salir le toboggan.

castor74

Avatar du membre
Messages : 14681
Enregistré le : 23 sept. 2011, 17:11
Nom : Laurent Francini
Association : LA CHANTERELLE DE VILLE-LA-GRAND
Localisation : La Yaute - Haute-Savoie (la «vraie» Savoie) ;-)
Site Internet

Message par castor74 »
gambr a écrit :
castor74 a écrit :
Je tapote avec une gomme, personnellement. Ça marche bien aussi. :clindoeil:
écraser mais que légèrement avec tout, ne salissez pas la couverture. Le caoutchouc m'a donné le sentiment de salir le toboggan.
Je ne crois pas. En tout cas, ça évite très souvent de casser les lamelles porte-objet.
http://www.francini-mycologie.fr/index.htmlMyco-botaniste passionné!Nikon D90 - F-S DX 18-200 mm f:3,5/5,6 G ED VRII - AF-S Nikkor 105 mm macro f:2.8 G ED - Micro Nikkor 60 mm f:2.8

Kairos

Avatar du membre
Messages : 1781
Enregistré le : 20 nov. 2017, 15:58
Nom : Eric Reynaud
Association : Société Mycologique de France
Localisation : Montreuil, Région parisienne

Message par Kairos »
gambr a écrit :
écraser mais que légèrement avec tout, ne salissez pas la couverture. Le caoutchouc m'a donné le sentiment de salir le toboggan.
Que c'est beau la création poétique libérée des entraves de la raison :lol:
“Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît, car tu ne pourrais pas t'égarer !” (Nahman de Braslow)
Retrouvez moi sur Flickr

gambr

Messages : 479
Enregistré le : 17 août 2015, 15:10

Message par gambr »
castor74 a écrit :
gambr a écrit :
écraser mais que légèrement avec tout, ne salissez pas la couverture. Le caoutchouc m'a donné le sentiment de salir le toboggan.
Je ne crois pas. En tout cas, ça évite très souvent de casser les lamelles porte-objet.
Je suis d'accord. En fait, je pensais que ce n'était pas important avec ce qui est écrasé, tout le monde a sa propre technique. :clindoeil:

Ciao
Gianni

gambr

Messages : 479
Enregistré le : 17 août 2015, 15:10

Message par gambr »
Les outils que vous utilisez sont vraiment fascinants et certains ont même une histoire, mais je dois vous dire honnêtement que ce n'est pas le propos, que l'un vaut l'autre, il suffit de ne pas salir ou casser le verre. Mais je vous dirai que j'estime que le morceau de champignon est beaucoup plus important car la vraie compétence réside là! Il n’est donc pas nécessaire d’appuyer beaucoup et vous ne risquez pas de faire de l’épaisseur et de casser le verre. Après des années d'études sur la cuticule de Russula, les secrets pour moi sont les suivants. Grattez bien la viande sous la cuticule! Utilisez la double lame de rasoir pour couper un morceau très fin. utilisez un loupe effectuer ces opérations. plus tard, je vous enverrai une loupe des outils que j'utilise.

gambr

Messages : 479
Enregistré le : 17 août 2015, 15:10

Message par gambr »
Bonsoir,
voici les outils que j'utilise.

La loupe doit pouvoir mieux voir dans le but d’obtenir un petit morceau de cuticule aussi petit que possible. Un scalpel pour bien gratter la viande sous la cuticule. Les doubles lames de rasoir pour faire la bande de cuticule. Une capsule d'orge soluble en plastique pour avoir une surface douce sur laquelle couper. Le tube en caoutchouc des pincettes que j'utilise pour écraser légèrement le verre. Le morceau de cuticule sous le verre restera au centre du tube pour qu'il ne soit pas sale.
IMG_20190905_185954.jpg
IMG_20190905_190136.jpg

castor74

Avatar du membre
Messages : 14681
Enregistré le : 23 sept. 2011, 17:11
Nom : Laurent Francini
Association : LA CHANTERELLE DE VILLE-LA-GRAND
Localisation : La Yaute - Haute-Savoie (la «vraie» Savoie) ;-)
Site Internet

Message par castor74 »
C'est en gros la technique que j'utilise. Les prélèvements de cuticules sous la loupe binoculaire sont un moyen imparable pour ne pas les louper. Je fais même parfois le dépôt du fragment sous la bino aussi, histoire de le placer du bon côté. Gratter la chair du fragment de cuticule est absolument indispensable.
http://www.francini-mycologie.fr/index.htmlMyco-botaniste passionné!Nikon D90 - F-S DX 18-200 mm f:3,5/5,6 G ED VRII - AF-S Nikkor 105 mm macro f:2.8 G ED - Micro Nikkor 60 mm f:2.8
27 messages Page 2 sur 2