par Andgelo Mombert




Habitat

Récolte du 08 Octobre 2013 sous feuillus dans le bois du Châtelard (Byans-sur-Doubs 25).

Chapeau

80-100 mm de diamètre, aplani et ± déprimé au centre, sinué-onduleux ; surface lisse ou légèrement inégale, mate, gris-brun foncé à noirâtre à partir du centre ; marge lisse.

Lames

Blanchâtres, étroitement adnées, remarquablement espacées et épaisses, cassantes, peu fourchues ; arêtes entières. Sporée Ia.

Stipe

30-60 x 1020 mm, cylindrique, en partie aminci à la base, plein, ferme ; surface lisse, blanche et recouverte d'une pruine blanche.

Chair

Blanche, rougissant après quelques minutes à la coupe, puis noircissant. Saveur douce ; odeur légèrement désagréable.

Réactions macrochimiques

Fer légèrement rose ; Gaïac bleu-vert ; Phénol brun vineux.

Microscopie

Spores 6,8-8,5 x 5,8-6,8 µm ; réseau fin et quelques verrues (0,4 µm) isolées.

Observation

Cette espèce se reconnaît aisément sur le terrain à ses lames espacées et épaisses, à la couleur brun-noir du chapeau et à sa chair qui rougit puis noircit à la coupe. On peut néanmoins la confondre lors d'un examen superficiel avec Russula albonigra f. pseudonigricans Romagn., un sosie à lames plus serrées et à saveur mentholée, en particulier dans les lames.

Nom vernaculaire

Russule noircissante.