Pour débutants dans ce genre

Rubrique pour apprendre en s'amusant. On poste des photos de champignons déjà déterminés sans en donner le nom...
24 messages Page 2 sur 2

castor74

Avatar du membre
Messages : 15563
Enregistré le : 23 sept. 2011, 17:11
Nom : Laurent Francini
Association : LA CHANTERELLE DE VILLE-LA-GRAND
Localisation : La Yaute - Haute-Savoie (la «vraie» Savoie) ;-)
Site Internet

Message par castor74 »
1833-1912. Mais il n'était pas à bord du Titanic. :grandsourire:
http://www.francini-mycologie.fr/index.htmlMyco-botaniste passionné!Nikon D90 - F-S DX 18-200 mm f:3,5/5,6 G ED VRII - AF-S Nikkor 105 mm macro f:2.8 G ED - Micro Nikkor 60 mm f:2.8

Nommo

Avatar du membre
Messages : 8164
Enregistré le : 18 août 2017, 18:36
Nom : François Desprès
Association : Alès
Localisation : Gard

Message par Nommo »
Bonsoir,
Dédiée au récolteur de l’espèce en 1861 à Montpellier, on s’y est habitué mais la transcription du nom du recolteur au nom de l’espèce est incorrecte.
Le mystère éternel du monde c’est son intelligibilité.(Einstein,1936).

helia

Messages : 570
Enregistré le : 07 déc. 2014, 21:31

Message par helia »
Je pense que Montama a trouvé

Kairos

Avatar du membre
Messages : 1835
Enregistré le : 20 nov. 2017, 15:58
Nom : Eric Reynaud
Association : Société Mycologique de France
Localisation : Montreuil, Région parisienne

Message par Kairos »
Lames ascendantes, sur cônes de pins.... M.s ?
“Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît, car tu ne pourrais pas t'égarer !” (Nahman de Braslow)
Retrouvez moi sur Flickr

Jplm

Avatar du membre
Messages : 17470
Enregistré le : 03 oct. 2011, 10:37
Nom : Jean-Pierre Lachenal-Montagne
Associations : Société Mycologique de France - Associu U Muchjinu : Société Mycologique de Porto-Vecchio
Localisation : Paris, parfois Corse

Message par Jplm »
Effectivement, il s'agit de la mycène de De Seynes, habituée (mais pas toujours) des cônes de pins, avec l’arête pourpre de ses lames. Ici le 16/11/17 en forêt de l'Ospédale (Corse-du-Sud) sur Pinus pinaster.
Cliquer sur l'image pour agrandir
Cliquer sur l'image pour agrandir
Bravo à Montama et à tous ceux qui ont trouvé ou pas trouvé. L'essentiel est de participer, même si comme pour la coupe Davis qui s'est déroulée (avec juste un peu plus d'audience) en même temps que ce Qui-suis-je, c'est toujours mieux quand on gagne.

Quant à son nom, on est effectivement habitués à seynii et c'est ce que donnent le GEPR et Index Fungorum à ce jour, même si seynesii, qu'a retenu MycoDB, est plus correct.

Jplm


PS : question subsidiaire, quelqu'un connait-il le nom du lichen ?
Jean-Pierre Lachenal-Montagne

Jplm

Avatar du membre
Messages : 17470
Enregistré le : 03 oct. 2011, 10:37
Nom : Jean-Pierre Lachenal-Montagne
Associations : Société Mycologique de France - Associu U Muchjinu : Société Mycologique de Porto-Vecchio
Localisation : Paris, parfois Corse

Message par Jplm »
Bonsoir,

Toujours à propos de l'épithète, elle aurait clairement dû être seynesii, génitif de Seynesius qui est la latinisation recommandée pour Seynes (la particule est toujours omise), pourtant ça restera seynii car il s'agit d'une "latinisation intentionnelle" au sens de l'article 60.7 du code de nomenclature :

When changes in spelling by authors who adopt personal, geographical, or vernacular names in nomenclature are intentional latinizations, they are to be preserved, except in epithets when they concern (a) only a termination to which Art. 60.12 applies, or (b) personal names in which the changes involve (1) omission of the final vowel or final consonant or (2) conversion of the final vowel to a different vowel, for which that letter is to be restored.

En d'autres termes, Quélet a intentionnellement décidé que son collègue botaniste Jules de Seynes s'appellerait Seynius en latin et non pas Seynesius. Ce taxon est d'ailleurs cité en exemple dans le code de Melbourne :

Ex.18. Mycena seynii Quél. (in Bull. Soc. Bot. France 23: 351. 1877), commemorating Jules de Seynes, is not to be altered to M. “seynesii”. The implicit latinization of that name to Seynius results from omission of more than the final letter.

CQFD... mais ce qui ne nous donne toujours pas le nom du lichen qui poussait sur le même strobile. Personne n'a d'idée ?

Jplm
Jean-Pierre Lachenal-Montagne

Kairos

Avatar du membre
Messages : 1835
Enregistré le : 20 nov. 2017, 15:58
Nom : Eric Reynaud
Association : Société Mycologique de France
Localisation : Montreuil, Région parisienne

Message par Kairos »
Pas mal de candidats. En premier Evernia prunastri , mais ça pourrait aussi bien appartenir aux genres Letharia, Cetraria ou Ramalina.

Evernia prunastri est le plus fréquent sur écorce ....de chêne. Reste à savoir s'il peut fréquenter aussi les cônes de pin, mais il correspond bien avec ce que je vois sur la photo (une face verte et une face blanche, sauf s'il s'agit d'un effet de lumière :grandsourire: )

Une clé des lichen ici en anglais (sorry)

Une autre en français, moins fournie mais un bon début ICI
“Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît, car tu ne pourrais pas t'égarer !” (Nahman de Braslow)
Retrouvez moi sur Flickr

Andgelo

Avatar du membre
Messages : 5228
Enregistré le : 29 avr. 2013, 17:08
Nom : Andgelo Mombert
Associations : Société d'Histoire Naturelle du Doubs - Ascomycete.org
Localisation : Doubs
Site Internet

Message par Andgelo »
Pour le lichen, on voit qu'il y en a deux différents, il faudrait des infos pour le petit à l'avant...
Le deuxième, c'est Hypogymnia tubulosa.

Jplm

Avatar du membre
Messages : 17470
Enregistré le : 03 oct. 2011, 10:37
Nom : Jean-Pierre Lachenal-Montagne
Associations : Société Mycologique de France - Associu U Muchjinu : Société Mycologique de Porto-Vecchio
Localisation : Paris, parfois Corse

Message par Jplm »
Merci Kairos et Andgelo pour ces éléments de réponse et de recherche.

Jplm
Jean-Pierre Lachenal-Montagne
24 messages Page 2 sur 2