Page 2 sur 2

Re: 2600 m

Posté : 12 févr. 2020, 21:21
par Y.Courtieu
IO = Intelligence Odilienne ?

Re: 2600 m

Posté : 12 févr. 2020, 21:57
par Odile
12 févr. 2020, 21:21Y.Courtieu a écrit :
IO = Intelligence Odilienne ?
Et oui, pourquoi pas !!! peut être un peu aidée par les livres et les indices donnés :sourire:

Re: 2600 m

Posté : 13 févr. 2020, 06:08
par Y.Courtieu
12 févr. 2020, 21:57Odile a écrit :
12 févr. 2020, 21:21Y.Courtieu a écrit :
IO = Intelligence Odilienne ?
Et oui, pourquoi pas !!! peut être un peu aidée par les livres et les indices donnés :sourire:
Eh bien IO marche bien mieux que IA !
Il s'agit bien de cette jolie espèce de montagne, Bupleurum stellatum, décrite ici :
Bupleurum stellatum

Re: 2600 m

Posté : 13 févr. 2020, 09:52
par Odile
Merci Yves pour la découverte : c'est un genre, et a fortiori une espèce, que je n'avais jamais croisée.
Par contre, les fleurs me semblent facilement reconnaissables quand on les a vu une fois or Castor a signalé que le genre n'était pas facile : où est le piège ?
Bonne journée

Re: 2600 m

Posté : 13 févr. 2020, 10:01
par Y.Courtieu
13 févr. 2020, 09:52Odile a écrit :
Merci Yves pour la découverte : c'est un genre, et a fortiori une espèce, que je n'avais jamais croisée.
Par contre, les fleurs me semblent facilement reconnaissables quand on les a vu une fois or Castor a signalé que le genre n'était pas facile : où est le piège ?
Bonne journée
Au début, on peut confondre B. stellatum, B. ranunculoides, B. petraeum.
L'habitude venant, l'oeil s'aiguise et les pièges s'estompent :grandsourire:

Re: 2600 m

Posté : 13 févr. 2020, 17:37
par castor74
En voilà un que je n'ai encore pas immortalisé sur mon site, tiens... Comme bien d'autres, d'ailleurs, j'ai de la marge!!!

Re: 2600 m

Posté : 13 févr. 2020, 18:20
par Y.Courtieu
Le problème c'est de la trouver : Voici les renseignements la concernant sur le site Asters :

Ecologie
Xérophile, silicole : pelouses rocheuses (Festucion variae), rochers, rocailles.
Etage de végétation
montagnard supérieur à alpin, minimale 1180 m dans les gorges de la Diosaz à Servoz et maximale vers le refuge du Couvercle à Chamonix.
Répartition départementale
Espèce fréquente dans le secteur granitique Mont-Blanc-Aiguilles-Rouges. Assez rare sur les plus hauts sommets gréseux du Haut-Giffre. Elle est indiquée en Chablais aux Cornettes de Bise par Puget in perrier 1 : 330 mais à priori par erreur.