Sur débris de bois

Rubrique pour apprendre en s'amusant. On poste des photos de champignons déjà déterminés sans en donner le nom...
19 messages Page 2 sur 2

Richmond63

Avatar du membre
Messages : 3555
Enregistré le : 29 nov. 2010, 18:43
Association : S.M.B.L.A.
Localisation : puy de dôme-montagne thiernoise

Message par Richmond63 »
Merci à tous.
Sur le terrain, j'avais dit Strophaire, Hurtado pensait Psilocybe et nous découvrons aussi ce nouveau genre. :sourire:

Fouad En ligne

Avatar du membre
Messages : 9112
Enregistré le : 10 juin 2014, 18:06
Nom : Fouad Ouchène
Association : Société Mycologique de Strasbourg
Localisation : Alsace-Vosges

Message par Fouad »
Richmond63 a écrit :
Merci à tous.
Sur le terrain, j'avais dit Strophaire, Hurtado pensait Psilocybe et nous découvrons aussi ce nouveau genre. :sourire:
Comme toi Richard, je suis parti chercher dans les strophaires en premier :clindoeil:

Ghislaine

Messages : 5633
Enregistré le : 07 sept. 2010, 15:25
Localisation : Forêt du jorat, Lausanne suisse.

Message par Ghislaine »
J'y suis encore dans les strophaires :grandsourire:
On ne voit vraiment une chose que lorsqu'on la comprend. J.Constable.

Jplm

Avatar du membre
Messages : 17366
Enregistré le : 03 oct. 2011, 10:37
Nom : Jean-Pierre Lachenal-Montagne
Associations : Société Mycologique de France - Associu U Muchjinu : Société Mycologique de Porto-Vecchio
Localisation : Paris, parfois Corse

Message par Jplm »
Bonjour,

Comme vous, j'y suis arrivé par les strophaires et c'est en feuilletant le GEPR dans ces coins-là que je suis tombé sur Leratiomyces.

Genre (au départ : Le-ratia) dédié par Patouillard au botaniste Auguste-Joseph Le Rat (1872-1910). Désolé, Narcisse, encore une dédicace dont on aurait pu se passer, il y a sans doute une particularité du genre qui aurait pu fournir un nom plus descriptif.

Jplm


PS : pour la défense de Patouillard, les premiers Le-ratia ont été découverts en Nouvelle-Calédonie où précisément le botaniste Le Rat a travaillé, il a peut-être même participé à leur invention. On n'imaginait peut-être pas alors que le nouveau genre inclurait un jour des strophaires métropolitains. Mais voilà tout le problème de bâtir des noms de genres sur des noms de personnes : on se les traîne deux siècles plus tard et ils ne veulent plus rien dire du tout. Tandis que "strophaire" par exemple, construit sur stropha, "ceinture", a toujours un sens.
Jean-Pierre Lachenal-Montagne
19 messages Page 2 sur 2