SOS Armillaire couleur de miel...

Ce forum permet de montrer des photos de champignons et de discuter sur leur détermination.

Attention: ces déterminations ne permettront pas une consommation des champignons !!!
15 messages Page 1 sur 1

patou14

Messages : 22
Enregistré le : 07 sept. 2015, 14:09

Message par patou14 »
armillaire1.jpg
armillaire 2.jpg
armillaire 2.jpg (35.04 Kio) Vu 2086 fois
armillaire 3.jpg
armillaire 3.jpg (54.16 Kio) Vu 2086 fois
armillaire 4.jpg
armillaire 4.jpg (112.03 Kio) Vu 2086 fois
Bonjour
Je découvre cette année comme l'année dernière mais en plus grande quantité dans mon jardin des champignons qui me semblent être des armillaire couleur de miel. (photos)
Je le vois aussi dans la pelouse où il y a eu un noyer abattu il y a 20 ans, et au pied d'un rosier (photo)
Je suis très inquiet car ce champignon semble dangereux pour lmes arbres donnant un dépérissement la pourridié.
Pouvez me confirmer de quel champignon il s'agit ?
Dans le livre de Eyssartier que j'ai acheté sur vos conseils on peut espérer que ce soit armillaire ostoaye mais je suis surpris par la photo de l'armillaire couleur de miel assez différente de celle des autres livres
J'ai besoin d'une certitude et je compte sur vous
merci
Patrick

Louis

Avatar du membre
Messages : 2146
Enregistré le : 14 janv. 2014, 23:08
Localisation : Haute-Loire, Le Puy-en-Velay

Message par Louis »
Bonjour,

Je pense que c'est un Armillaria ostoyae en effet, champignon parasite.

patou14

Messages : 22
Enregistré le : 07 sept. 2015, 14:09

Message par patou14 »
ouf !!! merci beaucoup

Jplm

Avatar du membre
Messages : 16109
Enregistré le : 03 oct. 2011, 10:37
Nom : Jean-Pierre Lachenal-Montagne
Associations : Société Mycologique de France - Associu U Muchjinu : Société Mycologique de Porto-Vecchio
Localisation : Paris, parfois Corse

Message par Jplm »
patou14 a écrit :
Dans le livre de Eyssartier que j'ai acheté sur vos conseils on peut espérer que ce soit armillaire ostoaye mais je suis surpris par la photo de l'armillaire couleur de miel assez différente de celle des autres livres.
Il ne faut pas trop se fier aux photos. A mellea est très variable, ne serait-ce qu'au cours de sa croissance. Il faut regarder tous les critères et le seul qu'elle a rarement, c'est la fameuse "couleur de miel" - mais bon, le miel aussi n'est pas toujours de la même couleur.
patou14 a écrit :
ouf !!! merci beaucoup
Pour moi on est plus dans mellea que dans ostoyae ici mais je pense qu'elles sont toutes aussi nuisibles. Retire les carpophores, abat et brûle l'arbuste atteint si tu n'y tiens pas trop et prie le bon Dieu que le mycélium n'ait pas encore atteint les arbres voisins, c'est à peu près tout ce qu'il y a à faire, je crains.

Jplm
Jean-Pierre Lachenal-Montagne

patou14

Messages : 22
Enregistré le : 07 sept. 2015, 14:09

Message par patou14 »
ouahou, beaucoup moins rassurant JPLM :-( , tu me fais peur
il y en a partout chez moi (700 m2)
ce champignon attaque les arbres ? les arbustes ? les rosiers ? les palmiers ?
je vais oter les carpophores et bruler les sujets atteints
merci en tout cas

Fifi

Avatar du membre
Site Admin
Messages : 12630
Enregistré le : 24 juil. 2006, 17:34
Association : Association Mycologique de l'Ouest
Localisation : Loire Atlantique, France

Message par Fifi »
De toute manière, que ce soit mellea ou ostoyae, les deux espèces sont des virulents parasites...
L'amanite phalloïde a mauvaise réputation.
C'est pourtant l'un des rares champignons qui soit capable d'abréger les souffrances des myopathes.
Pierre Desproges

patou14

Messages : 22
Enregistré le : 07 sept. 2015, 14:09

Message par patou14 »
et ça vient dans les jardins comme ça ? :-)

Jplm

Avatar du membre
Messages : 16109
Enregistré le : 03 oct. 2011, 10:37
Nom : Jean-Pierre Lachenal-Montagne
Associations : Société Mycologique de France - Associu U Muchjinu : Société Mycologique de Porto-Vecchio
Localisation : Paris, parfois Corse

Message par Jplm »
patou14 a écrit :
et ça vient dans les jardins comme ça ? :-)
Oui, il suffit d'une spore sur des millions. Mais pas de panique, toutes ne vont pas donner un champignon et les meilleures défenses contre les parasites ce sont les plantes parasitées qui les ont. La plupart résistent et puis un jour une se laisse envahir.

Jplm
Jean-Pierre Lachenal-Montagne

Fifi

Avatar du membre
Site Admin
Messages : 12630
Enregistré le : 24 juil. 2006, 17:34
Association : Association Mycologique de l'Ouest
Localisation : Loire Atlantique, France

Message par Fifi »
Je remonte ce sujet car je pense qu'il est possible de préciser l'espèce, mais j'aimerai avoir d'autres avis.

Il me semble évident que ce n'est pas A. mellea. A. ostoyae est évoqué mais l'anneau n'est pas membraneux ni bordé de brun.

Je verrai bien Armillaria lutea (= A. gallica), qu'en pensez-vous ?
L'amanite phalloïde a mauvaise réputation.
C'est pourtant l'un des rares champignons qui soit capable d'abréger les souffrances des myopathes.
Pierre Desproges

Fouad

Avatar du membre
Messages : 7992
Enregistré le : 10 juin 2014, 18:06
Nom : Fouad Ouchène
Association : Société Mycologique de Strasbourg
Localisation : Alsace-Vosges

Message par Fouad »
Bonsoir,
Je vois des Armillaria mellea: pousse en touffe, sur feuillu, mèches sombre limité surtout au centre du chapeau, anneau membraneux.

Jplm

Avatar du membre
Messages : 16109
Enregistré le : 03 oct. 2011, 10:37
Nom : Jean-Pierre Lachenal-Montagne
Associations : Société Mycologique de France - Associu U Muchjinu : Société Mycologique de Porto-Vecchio
Localisation : Paris, parfois Corse

Message par Jplm »
Je n'ai pas trop d'opinion sur ces armillaires mais c'est vrai que l'affectation d'un nom d'espèce GBIF à chacun de nos 19000 sujets "renommables" depuis 2005 donne l'occasion de les passer en revue un par un : j'ai fait remonter quelques cas douteux et j'avoue que j'en ai tranché moi-même d'autres, notamment des [ZZ] un peu sévères (dont je suis parfois à l'origine !). Par exemple, si de toute évidence le truc est une amanite, j'ai mis Amanita sp.

Un gros avantage des fiches actuelles regroupant tous les sujets d'une même espèce est que, dans les périodes creuses, rien ne nous empêche de recontrôler les déterminations de l'époque, de les remettre en cause ou les affiner.

Jplm
Jean-Pierre Lachenal-Montagne

Andgelo

Avatar du membre
Messages : 5054
Enregistré le : 29 avr. 2013, 17:08
Nom : Andgelo Mombert
Associations : Société d'Histoire Naturelle du Doubs - Ascomycete.org
Localisation : Doubs
Site Internet

Message par Andgelo »
Un anneau clairement cotonneux selon moi, donc Armillaria cepistipes.

Fifi

Avatar du membre
Site Admin
Messages : 12630
Enregistré le : 24 juil. 2006, 17:34
Association : Association Mycologique de l'Ouest
Localisation : Loire Atlantique, France

Message par Fifi »
08 janv. 2020, 21:26Andgelo a écrit :
Un anneau clairement cotonneux selon moi, donc Armillaria cepistipes.
Nous sommes d'accord au moins pour l'anneau...

Qu'est ce qui te fait écarter lutea?
L'amanite phalloïde a mauvaise réputation.
C'est pourtant l'un des rares champignons qui soit capable d'abréger les souffrances des myopathes.
Pierre Desproges

Andgelo

Avatar du membre
Messages : 5054
Enregistré le : 29 avr. 2013, 17:08
Nom : Andgelo Mombert
Associations : Société d'Histoire Naturelle du Doubs - Ascomycete.org
Localisation : Doubs
Site Internet

Message par Andgelo »
Le voile est blanc sur le chapeau, l'anneau et les bracelets du stipe, le jaune n'est présent qu'à la base.

Fifi

Avatar du membre
Site Admin
Messages : 12630
Enregistré le : 24 juil. 2006, 17:34
Association : Association Mycologique de l'Ouest
Localisation : Loire Atlantique, France

Message par Fifi »
OK, j'hésite souvent entre les deux et la marge peu striée m'avait fait écarter A. cepistipes.
L'amanite phalloïde a mauvaise réputation.
C'est pourtant l'un des rares champignons qui soit capable d'abréger les souffrances des myopathes.
Pierre Desproges
15 messages Page 1 sur 1