Cultiver champignons chez soi

Mousse expansive
Messages : 70
Enregistré le : 31 oct. 2019, 05:58
Localisation : Du côté de Nogent sur Seine

Cultiver champignons chez soi

Messagepar Mousse expansive » 07 nov. 2019, 05:50

Bonjour.
J'aimerais connaître vos avis sur les divers kits de semis de champignons. Comme l'a dit Jordan récemment au sujet des morilles.
J'ai déjà fait des champignons de Paris au garage mais là je souhaiterais ensemencer définitivement un coin de mon terrain. Les pousses seront elles recurrentes ?
Si quelqu'un peut d'ailleurs me donner des explications approfondies sur la reproduction des champis ça serait un plaisir (notions de mycelium, spores...)
Merci d'avance.

Avatar du membre
Kairos
Messages : 1591
Enregistré le : 20 nov. 2017, 15:58

Re: Cultiver champignons chez soi

Messagepar Kairos » 07 nov. 2019, 11:07

Bonjour,

j'ai un peu d'expérience dans la culture de Pleurotus ostreatus et Stropharia rugosoannulata dans un coin du jardin, sur copeau de bois et paille de chanvre.

Pour Pleurotus ostreatus, j'avais acheté au départ un kit de culture en extérieur. Après 3 ou 4 pousses, le substrat de culture s'étant épuisé, je me suis servi du mycélium pour ensemencer un tas de copeaux de bois (copeaux pour paillage acheté chez Truffaut). Après quelques semaines, le tas de copeaux était bien colonisé et les pousses sont reparties pendant plusieurs mois. Quand j'ai senti que ça faiblissait, j'ai rajouté de la paille de chanvre pour relancer. Malgré tout, le mycélium finit par s'épuiser, et il faut le renouveler après un an ou deux....en rachetant un kit.

Pour Stropharia rugosoannulata, j'ai procédé de la même manière avec une boite de mycélium ramenée du Canada. Mais ça doit pouvoir se trouver plus près :clindoeil: Même constat : ça pousse bien pendant 2 ans, ensuite le substrat comme le mycélium s'épuisent et les récoltes sont de plus en plus faiblardes.

Le soucis principal au jardin, ce sont les escargots et les limaces. J'ai tout essayé (sauf les méthodes chimiques que j'évite) mais quand les poussées commencent à faiblir, les primordia ont a peine le temps de se former que les limaces les font disparaître dans la nuit, alors qu'au départ, avec des poussées vigoureuses, il y a à manger pour tout le monde :grandsourire:

En ce moment, je n'ai plus de culture en cours, mais si je m'y remets, ça sera en container hors-sol, d'où il est plus facile de tenir les limaces à distance.
“Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît, car tu ne pourrais pas t'égarer !” (Nahman de Braslow)

Mousse expansive
Messages : 70
Enregistré le : 31 oct. 2019, 05:58
Localisation : Du côté de Nogent sur Seine

Re: Cultiver champignons chez soi

Messagepar Mousse expansive » 07 nov. 2019, 17:10

Merci beaucoup pour toutes ces explications.
Ce que j'ai du mal à comprendre c'est que la ressource s'épuise alors qu'il y'a toujours les racines et des spores à chaque individu. Il devrait donc y'avoir réensemencement systématique non ?
Ou alors il y'a quelque chose que je n'ai pas compris pendant mes cours de svt... Ce qui est fort probable.

Quand tu parles de recolonisation par le mycélium, peux tu développer stp ?
Je sais, je pose beaucoup de questions mais ça m'intéresse énormément.

Avatar du membre
Kairos
Messages : 1591
Enregistré le : 20 nov. 2017, 15:58

Re: Cultiver champignons chez soi

Messagepar Kairos » 07 nov. 2019, 20:27

Mousse expansive a écrit :Quand tu parles de recolonisation par le mycélium, peux tu développer stp ?


Je ne vois pas ce qu'il y aurait à développer autour du terme "colonisation". Un tas de copeaux qui au bout des quelques semaines est entièrement envahi par un réseau de filaments blancs, c'est ce que j'appelle "un substrat bien colonisé".

Quant au fait que le mycélium s'épuise, c'est sans doute que je ne maintiens pas les conditions optimales pour sa survie : un tas de copeaux dans un coin du jardin, c'est pas un tronc d'arbre au sol dans une forêt. Il faudrait veiller à maintenir l'humidité pendant l'été, veiller à rajouter des copeaux ou de la paille quand il y en a besoin, etc.... Ce n'est pas mon métier, je n'y mets pas plus d'énergie que ça, et je n'ai pas non plus envie d'écrire une thèse sur le sujet :clindoeil:
“Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît, car tu ne pourrais pas t'égarer !” (Nahman de Braslow)


Retourner vers « Autres sujets sur la mycologie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité