Page 1 sur 1

[Psathyrella candolleana] Pousses sur vieux tas de bois de laurier cerise

Posté : 07 juil. 2019, 17:55
par nivolet
Bonjour,
Les orages en Savoie ont fait éclore plein de champignons dans ce tas de bois près de Chambéry. Ce sont les tailles de haie de Lauriers Cerise qui sont là justement pour que les champignons les transforment. Les poules et les hérissons viennent gratter de temps en temps.
Je n'arrive pas à identifier ce champignon à lamelles beiges grises, plus sombre que le chapeau, qui a une petite auréole orangée sur le sommet. Le pied est blanc et lisse. Il sent bon le champignon ;-)

Re: Pousses sur vieux tas de bois de laurier cerise

Posté : 07 juil. 2019, 18:10
par Y.Courtieu
Bonjour,
Il faudrait obtenir une sporée.
La couleur de cette sporée te renseignera déjà sur le genre.
Tu sais comment faire ?

Re: Pousses sur vieux tas de bois de laurier cerise

Posté : 07 juil. 2019, 18:15
par Richmond63
Bonjour nivolet et bienvenu sur le forum.
Pose un chapeau sur une feuille blanche ou une surface en verre transparent, recouvre le tout en laissant passer un peu d'air et laisse reposer toute la nuit dans un endroit frais. Le lendemain, tu devrais observer le dépôt des spores sur le support ; On appelle cela une sporée dont la couleur est importante pour la détermination. Celle-ci devrait être brun-noir et si tu as un bon livre de mycologie, tu pourras nous faire une proposition. Sur le bord de tes chapeaux, on peut voir des restes de voile qui reste accrochés.
Edit : doublé par Yves.

Re: Pousses sur vieux tas de bois de laurier cerise

Posté : 07 juil. 2019, 18:20
par Nommo
Bienvenue à toi nivolet,

Beaucoup de renseignements ont été donnés pour te mettre sur la bonne voie.
Ton espèce figure dans tous les ouvrages de mycologie.

Re: Pousses sur vieux tas de bois de laurier cerise

Posté : 07 juil. 2019, 19:47
par nivolet
Merci pour votre accueil et vos réponses rapides.
La sporée est sombre, plutôt violacée. Donc si je ne me trompe pas, ce serait un hypholome ou un psilocybe.
Pour aller plus loin, je n'ai pas de livre, et je n'arrive pas à trouver une clef pour les distinguer et identifier l'espèce.
C'est sympa, ils me mangent le bois, qui devient tout léger et spongieux. Avec un peu de patience, cela m'évite le broyeur...
Je vais continuer à chercher...

Re: Pousses sur vieux tas de bois de laurier cerise

Posté : 07 juil. 2019, 19:57
par Y.Courtieu
Tu as déjà fait une sporée ?
Je suis étonné qu'elle soit violacée. Plutôt brun-noir, non ?
En tout cas je ne pense pas qu'il s'agisse d'un Hypholome ni d'un Psilocybe.

Re: Pousses sur vieux tas de bois de laurier cerise

Posté : 07 juil. 2019, 20:18
par Jplm
Bonjour et bienvenue,

Au cas où tu voudrais t'intéresser aux champignons au delà de ces quelques spécimens, je ne saurais trop te conseiller l'achat de ce bouquin, accessible aux débutants mais d'un bon niveau, pas un simple livre d'images comme il y en a tant. Quant à la recherche sur internet sans avoir aucune base, c'est de la loterie : une fois tu vas tomber directement sur l'espèce, 9 autres fois sur n'importe quoi...

Hypholome non, mais il y a bien un h, un y, un l, un e... et Psilocybe, non, mais ça commence bien par Ps.

On est joueurs sur ce forum (ou pénibles, au choix), on aime bien que ce soit le demandeur qui réponde lui-même à sa question.

Jplm

Re: Pousses sur vieux tas de bois de laurier cerise

Posté : 07 juil. 2019, 23:33
par nivolet
Les spores sont bruns foncé. Comme quoi, il faut bien utiliser un support blanc et une bonne lumière...
Alors cela devrait être des psathyrelles.
Il me semble que la plus décrite (donc la plus fréquente) est la psathyrelle de candolle. La description correspond à peu près.
Merci pour le bouquin. J'investirai peut-être un jour si j'ai le temps.

Re: Pousses sur vieux tas de bois de laurier cerise

Posté : 08 juil. 2019, 06:22
par Nommo
Surtout n’hésite pas à nous proposer d’autres découvertes, je ne manquerai pas de te répondre peut-être un jour... si j’ai le temps !

Re: Pousses sur vieux tas de bois de laurier cerise

Posté : 08 juil. 2019, 10:38
par nivolet
Je voulais dire que cela prends du temps de se plonger dans la reconnaissance des champignons. Mais pour 35 euros, c'est un investissement que je vais faire même si c'est pour une recherche de temps en temps, que je ferai confirmer ici ;-)
Du coup, c'est bien des psathyrelles ? Au-delà de la forme générale, c'est le petit voile en bordure du chapeau qui est différenciateur ?

Re: Pousses sur vieux tas de bois de laurier cerise

Posté : 08 juil. 2019, 10:48
par Y.Courtieu
nivolet a écrit :Je voulais dire que cela prends du temps de se plonger dans la reconnaissance des champignons. Mais pour 35 euros, c'est un investissement que je vais faire même si c'est pour une recherche de temps en temps, que je ferai confirmer ici ;-)
Du coup, c'est bien des psathyrelles ? Au-delà de la forme générale, c'est le petit voile en bordure du chapeau qui est différenciateur ?

Psathyrelle, oui. Elles ont cette allure, champignons peu charnus, plutôt fragiles, pied un peu grêle et sporée brun-noir.
La Psathyrelle de de Candolle, Psathyrella candolleana a une couleur claire sur le chapeau, blanche à crème et surtout des restes de voile à la marge presque à chaque fois. Ces restes caractérisent l'espèce plutôt que le genre. C'est une espèce très fréquente.
Voici une description : Psathyrella candolleana

Re: [Psathyrella candolleana] Pousses sur vieux tas de bois de laurier cerise

Posté : 08 juil. 2019, 11:07
par nivolet
Ce champignon n'est pas réputé toxique. A supposer que je puisse confirmer cette identification, est-ce qu'il peut être consommé ? J'imagine une petite poèlée pour agrémenter une omelette, frais ou après séchage (en ce moment, ça le fait vite).

Re: [Psathyrella candolleana] Pousses sur vieux tas de bois de laurier cerise

Posté : 08 juil. 2019, 11:40
par Kairos
Même s'il n'est pas réputé toxique, pourquoi prendre le moindre risque pour un champignon ne présentant pas le moindre intérêt culinaire ? Autant mettre des boules de coton hydrophyle (également réputé non toxique) dans l'omelette.

Re: [Psathyrella candolleana] Pousses sur vieux tas de bois de laurier cerise

Posté : 08 juil. 2019, 12:01
par nivolet
Je ne parle pas de risque, c'est une autre question, parfaitement traitée d'ailleurs sur une page de ce site. Je demandais justement si il avait un intérêt culinaire. Au vu de l'odeur et la texture, ce n'était pas impensable. Et pour les fibres de coton, y'a pas photo, je m'abstiens.

Re: [Psathyrella candolleana] Pousses sur vieux tas de bois de laurier cerise

Posté : 08 juil. 2019, 22:52
par Jplm
Merci Nivolet d'avoir renommé ton sujet, c'est rare que les primo-visiteurs y pensent (c'est rare aussi qu'ils lisent nos conventions !).

Pour en revenir à tes envies mycophagiques, outre que, comme tu l'as lu, aucune détermination faite ici ne certifie la comestibilité de quoi que ce soit, je confirme que dans les champignons du style coprins/psathyrelles, sur des dizaines d'espèces, la seule qui ait le moindre intérêt culinaire est Coprinus comatus, et encore cueilli et cuisiné archi-frais.

Une précision orthographique, d'ailleurs Yves a déjà corrigé plus haut :
- le code de nomenclature des champignons (j'y renvoie au cas où l'un de vous veuille se le coltiner) indique que les épithètes spécifiques construites sur un nom de personne, qu'il s'agisse d'un génitif (candollei) ou d'un adjectif créé ad hoc (candolleanus, a, um = "candolléen") doivent rester en minuscule, ignorer les signes diacritiques inexistants en latin (queletii, pas quéletii)... ET omettre l'éventuelle particule de l’intéressé.
- MAIS évidemment ces règles ne s'appliquent pas au nom français du champignon : on doit donc dire "la psathyrelle de De Candolle". J'ai d'ailleurs corrigé l’article de Wikipédia pas plus tard que ce matin !

Jplm