Page 1 sur 1

[Puccinia cf. isiacae] Rouille sur liseron

Posté : 03 mars 2019, 10:12
par bobabar
Bonjour à tous !

Cette "rouille" sur des feuilles de liseron est-elle bien d'origine fongique ?
En cherchant avec les mots mot en titre ici dans un moteur de recherche, je n'ai pas vu remonter de photos similaires. Parce que non spécifique à cet hôte, je suppose ?


Les taches au bords violacés font dans les 5 mm de diamètre.

Re: Rouille sur liseron

Posté : 03 mars 2019, 10:27
par Y.Courtieu
Certains sites traitant de la lutte contre l'envahissement des jardins par le liseron parlent de "souches de rouille spécifiques".
Je ne saurais en dire plus, mais ces rouilles doivent donc bien exister :clindoeil:

Re: Rouille sur liseron

Posté : 03 mars 2019, 10:42
par bobabar
Merci de ta réponse Yves.

Re: Rouille sur liseron

Posté : 03 mars 2019, 18:48
par Y.Courtieu
J'ai reçu en MP une suggestion sur le nom de cette rouille.
Michel Sandras, mycologue bien connu sur MycoDB et qui, sauf erreur de ma part, intervenait parfois dans le passé sur champis-net, propose
Puccinia isiacae (Thum) G. Wint pour cette rouille.

Re: Rouille sur liseron

Posté : 06 mars 2019, 15:14
par Jplm
Aucune idée sur cette rouille mais je veux juste saluer au passage Bobabar, un grand revenant sur Champis.net - et Michel Sandras qui nous lit mais nous manque et, pendant que j'y suis, Pat_der que j'ai également aperçu , aussi un revenant.

Pour eux, je rappelle que j'avais fait une petite récap des habitués et anciens habitués du forum qui s'appelait Qui sommes nous ? - Titre bien prétentieux d'ailleurs, les questions de ce genre étant vouées depuis Socrate à n'avoir aucune réponse.

Jplm

Re: Rouille sur liseron

Posté : 18 mars 2019, 13:56
par Jplm
Si personne n'a de meilleure réponse, je propose à Bobabar de renommer son sujet Puccinia isiacae. De ce que je vois, ça ressemble effectivement à des Puccinia (mais quelle autre rouille ai-je comme point de comparaison, je vous le demande - et me le demande aussi), en revanche je ne vois rien en faveur de cette espèce particulièrement, cela aurait été bien que Michel nous explique.

Jplm


PS : au passage, j'ai une question pour nos mycologues : les fructifications que Bobabar nous montre, fréquentes chez les Pucciniales, sont des écidies. Elles ressemblent fort à ce que chez les Pezizales on appelle des apothécies. À part que les unes portent des basides et les autres des asques, y a t-il une différence intrinsèque de fonction ou de fonctionnement entre ces organes ?

Re: Rouille sur liseron

Posté : 18 mars 2019, 16:55
par Jean Pierre
Jplm a écrit :PS : au passage, j'ai une question pour nos mycologues : les fructifications que Bobabar nous montre, fréquentes chez les Pucciniales, sont des écidies. Elles ressemblent fort à ce que chez les Pezizales on appelle des apothécies. À part que les unes portent des basides et les autres des asques, y a t-il une différence intrinsèque de fonction ou de fonctionnement entre ces organes ?

Les écidies ne portent pas de basides, les écidiospores sont des spores à 2 noyaux produites de manière asexuée, la reproduction sexuée nécessite le passage par une autre espèce hôte.

Re: Rouille sur liseron

Posté : 18 mars 2019, 23:25
par Jplm
Jean Pierre a écrit :
Jplm a écrit :PS : au passage, j'ai une question pour nos mycologues : les fructifications que Bobabar nous montre, fréquentes chez les Pucciniales, sont des écidies. Elles ressemblent fort à ce que chez les Pezizales on appelle des apothécies. À part que les unes portent des basides et les autres des asques, y a t-il une différence intrinsèque de fonction ou de fonctionnement entre ces organes ?

Les écidies ne portent pas de basides, les écidiospores sont des spores à 2 noyaux produites de manière asexuée, la reproduction sexuée nécessite le passage par une autre espèce hôte.

Non, apparemment toutes les écidiospores n'ont pas besoin d'un hôte intermédiaire mais ce n'est pas la question, ma question portait sur les écidies. D'après plusieurs glossaires dont celui-ci ou celui-là ou cet autre, les écidies sont des fructifications en cupules de certaines Pucciniales (exactement ce qu'on voit plus haut) qui produisent des écidiospores, d'où ma recherche de comparaison avec les apothécies des ascomycètes cupulés. Ce que tu dis est que les écidiospores ne naissent pas de basides. À quel moment interviennent les basides ?

Jplm

Re: Rouille sur liseron

Posté : 19 mars 2019, 00:29
par Jean Pierre
Jplm a écrit : Ce que tu dis est que les écidiospores ne naissent pas de basides. À quel moment interviennent les basides ?

Non, il n'y a pas de basides dans les écidies puisqu'il s'agit d'une reproduction asexuées, la phase de reproduction sexuée, avec basides a lieu la plupart du temps sur un hôte intermédiaire. Dans les rares cas où la totalité du cycle s'effectue sur le même hôte, le stade sexué s'effectue a un autre endroit ( pas au niveau des écidies).
http://www.amfb.eu/Myco/Mycobiologie/Micromycetes/Rouilles/Pdf/RouillesMLComplet.pdf

Re: Rouille sur liseron

Posté : 19 mars 2019, 01:00
par Jplm
Merci, très bien fait le document de Marcel Lecomte, j'invite tout le monde à le lire. Processus de reproduction à double détente horriblement compliqué... et pourtant redoutablement efficace quand on voit la vitesse à laquelle ces rouilles envahissent un feuillage.

Jplm

Re: Rouille sur liseron

Posté : 23 mars 2019, 11:29
par Jplm
Bobabar ayant disparu (pas pour plusieurs années cette fois j'espère), je renomme ce sujet au mieux.

Jplm

Re: [Puccinia cf. isiacae] Rouille sur liseron

Posté : 27 avr. 2019, 20:30
par bobabar
Bonjour à Tous !

Je te salue tout spécialement Jplm et autres que je connais de ma première vie ici :sourire:

Désolé, j'ai une petite de 21 mois qui en plus du travail, des transports (Île-de-France ! :triste: ) et de quelques autres occupations me mangent tout le temps.

Merci de vos réponses.