par Christian Frund




Habitat

Trois exemplaires groupés trouvés le 10 novembre 2008 au bois Rodolphe en bordure de pré sous mélèzes dans une pelouse sur calcaire derrière les maisons (station de S. viscidus). Sur un morceau de bois enfoui.

Chapeau

25-30 mm, convexe à plat convexe et parfois même un peu déprimé, avec souvent un petit mamelon étroit bas et discret. Marge régulière à subtilement frangée. Revêtement lisse luisant à l’humidité et alors d’un beau brun orangé assez chaud sauf à la marge qui peut être plus pâle, ocre jaune (voir l’exemplaire de droite sur la planche) mais très hygrophane et alors se barbouillant de brun sale sur fond ocre jaune et assez terne (voir les deux autres exemplaires).

Lames

Jusqu’à 4,5 mm. Plutôt serrées, largement accrochées au stipe. Couleur initiale non vue mais vite ocre brun par foisonnement des spores. Arête assez régulière, un peu plus pâle.

Stipe

Élancé, 40-55x3-4 mm. Souvent tordu voire tortueux, assez régulier mais s’élargissant un peu vers la base qui est garnie de filaments blanchâtres. Orné d’un fin mais net anneau noirci par les spores. Souvent orangé au dessus de l’anneau, le pied devient de plus en plus sombre brun noirâtre à presque noir en dessous. Légèrement fibreux.

Chair

Crème un peu jaune dans le chapeau plus sombre dans le pied qui est en outre affublé d’un cortex brun sombre, assez épais. Odeur faible peut être épicée, non farineuse. Saveur douce non farineuse.

Microscopie

Spores elliptiques parfois ogivales de 8-12(13)x5,5-6 µm mais souvent comprises entre 8,5-10n5 µm (les plus grosses étant rares), irrégulières, faiblement bossuées, marbrées. Basides 4 sp. à longs stétigmates de 26-27x5,5-6,5 µm. Cheilocystides innombrables de 50-65x12-15 µm, ventrues à a long col souvent flexueux voire rétréci. Pleurocystides semblables, beaucoup plus rares. Bouclé.

Commentaires

Les spores essentiellement comprises entre 9 et 10,5 µm, les cystides à long col étroit et flexueux incitent à le nommer ainsi. Les spores dépassant 11 µm sont rares et peuvent provenir de quelques basides bisporiques. Ils ne sont pas signifiants.